Vos Chroniques Lectures !

Fermeture.

Hellooo!

Alors, j’ai décidée de fermer se blog et d’en ouvrir un autre sur un support. Retrouvez moi ici :

http://themissaddict.skyrock.com

23 août, 2014 à 11 h 58 min | Commentaires (0) | Permalien


Gone.

Lecture V.F.

Paru chez PocketJeunesse.

665 pages ( livre de poche ).

8,10€ ( poche )

 

Synopsis

IMAGINEZ…
En plein cours d’histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup… plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu’il n’y a plus aucun adulte. Comme s’ils étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser… Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d’euphorie, les enfants doivent maintenant s’organiser pour survivre. Qui va s’occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l’un des responsables de l’organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d’autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres…

 

Mon avis

Gone est un ouvrage prenant, qui mêle action, suspense, romance et surprises avec beaucoup de rigueur. Tout est parfaitement dosé pour nous plaire. Les personnages sont attachants, l’intrigue est saisissante et l’écriture de l’auteur est vraiment passionnante. Michael Grant a le chic pour décrire des scènes si réalistes qu’elles donnent l’impression de s’écouler sous nos yeux. J’ai adoré cette sensation !
Dans l’univers dans lequel nous sommes plongés, nous suivons Sam, un adolescent de quatorze ans qui va voir son existence bouleversée, comme celles de centaines d’enfants, lorsque toutes les personnes de plus de quinze ans vont disparaître en une fraction de seconde. Dès la première page, cet étrange phénomène a lieu, ce qui nous permet d’être ancrés dans l’histoire directement.
Au départ, personne ne pense que les adultes sont réellement partis. On pense que c’est un rêve. Que quelque chose cloche. Sauf qu’au bout de plusieurs heures, aucun d’entre eux n’est revenu. C’est alors que Sam va décider de prendre les commandes comme il le peut. Aidé d’Astrid, d’Edilio, de Quinn et de Pete, il va tenter de faire tout ce qui est en son pouvoir pour économiser la nourriture, soigner les malades, s’occuper des bébés et protéger la ville.
Sauf que Sam n’est pas le seul à vouloir « contrôler » cet univers sans adultes. Un autre clan, celui que je qualifierai des « méchants », veut conquérir ce territoire en perdition. C’est ainsi qu’une bataille entre deux groupes va naître. Sauf que les règles d’une guerre normale ne s’appliquent pas dans un monde où les plus de quinze ans disparaissent un à un. Rien n’est plus comme avant. Surtout lorsque certaines personnes se mettent à posséder des pouvoirs étranges.
En effet, dans la Zone - le nom donné à la ville sans adultes par ses habitants – quelques adolescents commencent à voir leur humanité modifiée. Quelques-uns deviennent guérisseurs, certains peuvent se déplacer à une vitesse incommensurable, et d’autres encore peuvent contrôler la matière. Pire, même les animaux semblent connaître des mutations. Surtout que des forces encore plus inquiétantes guettent, tapies dans les collines de la Zone.
Bon, je dois bien l’avouer, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Le seul bémol qui m’a gêné est l’élément le plus important de l’intrigue : l’âge des protagonistes. Comme ils ont tous en-dessous de quinze ans, certaines situations m’ont paru invraisemblables. Ils sont tous bien trop matures à mon goût. Puis je ne sais pas, cet âge m’a semblé un peu trop bas…
Sam et Astrid forment à eux deux un couple enchanteur! Ils sont très intelligents et sont prêts à tout pour sauver chaque être humain de la Zone. Ils veulent que la paix règne dans ce monde qui est destiné à être détruit. Je les ai vraiment apprécié. De plus, leur jeunesse les pousse à vivre certains moments tendres et pleins d’innocence, qui m’ont beaucoup touché. Ils représentent la lumière dans une nuit noire et inquiétante.
Le côté dystopique du roman est sensationnel ! La Zone et ses habitants ( aussi bien les Hommes que les animaux ) m’ont surpris et m’ont conquis !
En effet, dans ce roman, aucune minute de répit ne nous est accordée. Ouaw ! Il y a également pas mal de passages assez sanglants et à nous fendre le coeur qui sont présents.
Le livre est assez long, mais on ne peine pas à en atteindre la fin tant l’écriture est fluide. D’ailleurs pendant les dernières pages, tout s’accélère. Sam et sa bande vont vivre des instants horribles. Le chaos est omniprésent. Il y a des morts, des blessés. Et il y a ceux qui survivent. C’est ainsi qu’est la vie. Et c’est ce que nous apprend Gone. Il ne faut jamais baisser les bras et se battre jusqu’au bout pour une cause qui nous est chère.

 

4/5

14 juillet, 2014 à 22 h 41 min | Commentaires (0) | Permalien


Hunger Games La Révolte.

Lecture V.F.

Paru chez PocketJeunesse.

416 pages.

18,15€

 

Synopsis

Je m’appelle Katniss Everdeen.
Je devrais être morte.
Maintenant je vais mener la révolte.
Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie.
Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visées par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion.
Quel que soit le prix à payer…

 

Mon avis

SPOILERS

Ouaw. Franchement, même après une nuit de sommeil et après avoir tenté de prendre du recul sur cette histoire, je suis toujours autant sous le choc. ( j’avais finit le livre à 3h du matin, je n’avais pas dormis de la nuit, heureusement c’était les vacances. )  Je n’arrêtais pas de penser à Katniss, à son vrai rôle dans la rébellion, et à toutes les souffrances qu’elle a endurée. Hunger Games, c’est aussi une trilogie qui montre à quel point une personne peut changer suite à ses souffrances. Katniss n’est plus du tout la même, aussi bien mentalement que physiquement, au début de la saga et à la fin. Elle est totalement transformée suite à la monstruosité humaine à laquelle elle a faite face.
Hunger Games nous pousse aussi à nous poser des questions sur la politique, le pouvoir, la domination. C’est assez terrifiant. Sommes-nous considérés comme des pions? Enfin bref.
J’ai parfois eu l’impression que l’histoire était saccadée, qu’on sautait des choses et que Suzanne Collins en expédiait d’autres trop rapidement. Mais en même temps, je vois mal comment elle aurait pu faire autrement. En plus, ces erreurs sont facilement oubliées quand on lit les dernières pages du livre. En posant mes yeux sur l’épilogue et en le dévorant, je me suis dit que cette fin était vraiment étrange.Mais elle me convient.
Pour finir, je pense que vous l’avez remarqué, je suis totalement conquise par cette trilogie. Il y a un vrai message de la part de l’auteure. Car Hunger Games ne connait pas vraiment un happy end au final. Les personnages sont vidés, eux aussi. Mais merci madame Collins. Du fond du coeur, merci.

« - Ne les laisse pas t’arracher à moi.
Peeta respire à grand-peine, en luttant contre les cauchemars qui l’assaillent.
- Non. Je ne veux pas…
Je serre ses mains si fort que j’en ai mal aux doigts.
- Reste avec moi.
Ses pupilles se réduisent à des têtes d’épingle, puis se dilatent rapidement, avant de revenir plus oumoins à la normale.
- Toujours, murmure-t-il. »
6/5 x’)

 

14 juillet, 2014 à 22 h 30 min | Commentaires (0) | Permalien


Hunger Games L’embrasement.

 

Lecture V.F.

Paru chez PocketJeunesse.

399 pages.

18,15€

 

Synopsis

Les Jeux contiuent! Plus terribles que jamais… Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’un rebellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l’aube, des jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

 

Mon avis

SPOILERS

Ce tome prend place quelques semaines après la fin de Hunger Games. Katniss et Peeta sont désormais connus parmi les Douze Districts comme grands vainqueurs des 74èmes Hunger Games. Ils ont ainsi pu rapporter un peu d’argent et de nourriture à leur District. Depuis, ils vivent dans de sublimes maisons avec leurs familles.
Oui mais voilà, nos deux amants maudits vont à nouveau avoir à faire à la violence et au chaos du monde dans lequel ils vivent. Le fait qu’ils aient tous deux gagner n’a fait qu’éveiller chez le Président Snow un état de colère. Pour lui, impossible que la victoire soit partagée. Il va donc forcer Katniss et Peeta à faire des choix cruels et atroces. Des choix qui vont, à nouveau, tout changer.
En remportant tous les deux les Jeux de la Faim, nos protagonistes sont devenus les cibles à atteindre du Président et des Pacificateurs car ils représentent pour tous les Districts un espoir de se rebeller contre le système. C’est d’ailleurs cet espoir, cette lutte pour la vie et ses rêves qui sont au cœur du roman. Tout ça est époustouflant. D’ailleurs, la couverture du roman représente bien cette idée. Un geai moqueur – symbolisant Katniss et sa révolte – entouré d’une cible. Il est dans le viseur d’une arme pointée sur lui, décidée à l’achever.
Katniss va très vite prendre conscience de la place qu’elle occupe au centre de cette rébellion. Elle va d’ailleurs tout faire, au départ, pour calmer le jeu et tenter de remettre de l’ordre dans les différentes Districts durant la Tournée de la Victoire. Mais tout ce que vont réussir à faire Peeta et elle, c’est de provoquer des soulèvements et d’importantes émeutes. Rapidement, tout devient incontrôlable.
Pour mettre un terme à cette situation chaotique, ( ce mot est parfait. C’est un véritable carnage que l’on suit. Il y a des instants choquants, troublants et affreux. J’ai de nombreuses fois eu envie de hurler sur le Président Snow. Ce livre est intense, c’est tout. Certains moments sont juste écœurants tant ils reflètent l’horreur et la tristesse d’un monde qui pourrait être le nôtre ) le Président va lancer les Jeux de l’Expiation. Jeu dans lequel tous les participants des anciens Hunger Games vont devoir s’affronter sans pitié. Ceci incluant Katniss et Peeta, bien sûr.
A partir de là, dites bonjour à un ouragan de sensations fortes. Ce livre est une réelle tempête. Il détruit tout, littéralement. J’ai pleurée, je l’avoue. J’étais tellement dans l’histoire que je me forçais à lire en voiture, alors que faire ceci me donne des nausées.
La partie du roman qui se concentre sur l’Expiation est vraiment fascinante. Les descriptions sont magiques et captivantes. On ne peut que se perdre dans cet univers. On sait pertinemment que des moments sanglants et insoutenables nous attendent, mais on fonce tout de même, tête baissée. Suzanne Collins sait comment nous prendre aux tripes et nous faire frissonner. Aussi bien d’extase que de peur.
Évidemment, le côté romance n’est pas mis de côté. C’est d’ailleurs là un autre des nombreux points forts de l’auteure. Rien n’est laissé au hasard, tout est travaillé. Katniss, qui va devoir à nouveau faire face à l’atrocité des Jeux, va également être perdue dans ses sentiments. Entre Gale, son ami depuis toujours, et Peeta, qui va-t-elle choisir ?
L’embrasement est donc un second tome aussi excellent que son prédécesseur, chose rare. Il est porteur d’un réel message et d’une vraie prise de conscience. Tout ce qu’il recèle est dévastateur. J’ai vraiment peur de lire la suite. La fin de cet opus est juste la pire qui puisse exister. On apprend qu’il faut faire attention à l’importance de ses actes, car d’une étincelle d’espoir peut jaillir le feu d’une révolte pour aimer, pour être soi, pour respirer, pour vivre.

 

5/5

14 juillet, 2014 à 22 h 13 min | Commentaires (0) | Permalien


Hunger Games.

 

Lecture V.F.

Paru chez PocketJeunesse.

399 pages.

17,90€

 

Synopsis

Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront…
Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

 

Mon avis

Ce livre m’a coupée le souffle. J’ai été servi. Hunger Games fait parti de ces livres qui vous marquent, qui vous font réellement voyager dans un autre univers et qui vous entraînent, avec eux, dans un torrent de sensations spectaculaires.
Pour commencer, il faut que vous sachiez que le monde dans lequel Suzanne Collins nous embarque est atrocement prenant. Une fois qu’on commence Hunger Games, on ne peut plus le lâcher.
Dès le départ, nous sommes transportés aux côtés de Katniss, une héroïne forte et courageuse qui doit nourrir sa famille. En effet, dans son monde, les États-Unis ne sont plus que des ruines partagées en douze Districts dans lesquelles chacun lutte pour trouver de quoi manger. Katniss sait chasser et tuer, mais son élément de prédilection reste le tir à l’arc. Au début, elle se rend dans une forêt où elle retrouve Gale, un ami d’enfance qui doit lui aussi se débrouiller pour faire vivre ses frères et soeurs. C’est pendant leur conversation que l’on apprend que les Hunger Games, les Jeux de la faim, vont débuter.
Que sont ces Jeux ? Hé bien tous les ans, deux personnes ( des adolescents âgés entre 12 et 18 ans ), un garçon et une fille, de chaque District vont être choisis au hasard pour participer à une bataille sanglante. En effet, les 24 participants vont devoir s’affronter jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul gagnant. Celui-ci deviendra riche et célèbre alors que les autres auront perdus la vie.
Vous comprendrez donc que quand Katniss apprend que ça petite sœur, Prim, est appelée, elle n’hésite pas une seconde à prendre sa place, et à être convoquée avec Peeta, le garçon de son District. La suite est presque évidente, que peut t’il y avoir de pire que de tomber amoureuse d’un garçon que l’on vas être forcée de tuer?

 

4,5/5

14 juillet, 2014 à 22 h 12 min | Commentaires (0) | Permalien